Un peu d'histoire sur les "ARBRES DE LA LIBERTÉ"

En Mai 1790, un curé républicain, l'Abbé Robert PRESSAC, planta près de son église, à SAINT-GAUDENS, un arbre de la liberté et déclara devant ses ouailles rassemblées.

"Au pied de cet arbre, vous vous souviendrez que vous êtes
français, et, dans votre vieillesse, vous rappelerez à vos enfants
l'époque mémorable à laquelle vous l'avez planté."

Ainsi pris racine le premier arbre de la Liberté, selon la version qu'en donne, quatre ans plus tard, l'abbé GREGOIRE, représentant du peuple à la Convention nationale. Selon la chronique locale, l'arbre a survécu jusqu'en 1961, année d'un fameux orage qui l'abattit.

Le 21 mars 1989, plus de dix mille communes ont célébré très écologiquement le Bicentenaire, en plantant le plus souvent des tilleuls.

La mission du Bicentenaire accordait aux communes qui en faisaient la demande une subvention de 100 francs pour l'achat d'un arbre.

À Offemont, la plantation d'un tilleul a eu lieu en présence des édiles locaux et avec la participation d'écoliers, ayant étudié la période révolutionnaire et par conséquent très sensibilisés à cet évènement.

L'arbre de la Liberté
a été planté sur la place du bas du village
à l'angle de la Rue des Soiras,
le 21 mars 1989

La classe de Madame TOSCHI (CM2) a assisté à cette plantation. Les enfants étaient sensibilisés à cet évènement, la révolution française étant inscrite à leur programme d'études.

Disparition de l'arbre

En 2009, l'arbre a été abattu lors de la création du rond-point place Jean Moulin.

Renouveau

En 2016, pour renouer avec cette tradition républicaine, un arbre de la liberté, un tilleul, a été planté le 17 mars, aux abords du rond-point Berthie Albrecht.

 

Reportage photos :

INAUGURATION SYMBOLES DE LA
R
ÉPUBLIQUE - 17-03-2016