Arsot, la rénovation urbaine se poursuit

La signature de la convention avec l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) en janvier 2007, marque le point de départ de la seconde phase de restructuration du quartier de l’Arsot qui se prolonge.
Pour mémoire, le projet de rénovation urbaine de l’Arsot, c’est 33 millions d’euros financés par l’ANRU, par nos partenaires locaux - la Communauté de l’Agglomération Belfortaine, le Conseil Général du Territoire de Belfort, le Conseil Régional de Franche-Comté, Territoire Habitat Arsot, la rénovation urbaine se poursuit et la Caisse des Dépôts et Consignations – et par la Commune d’Offemont.

 

 

Concrètement, depuis 2006, les changements opérés dans le quartier ont porté principalement sur le bâti avec, fin 2006, la démolition du 18-24 rue Debrot (32 logements), les réhabilitations, courant 2006-2007, des 2-4, 6-8, 10-12, 18-20 rue Miellet, 1-3 rue Debrot et 22-24 rue Miellet, ces petits collectifs de 7 logements peints aujourd’hui en bleu-gris, orange, jaune, rose, gris et violet.

La démolition de l’immeuble du 5-11 rue Debrot (24 logements) en octobre 2007 et celle de la copropriété du 26 rue Debrot (41 logements) qui a suivi en décembre, donnent un autre visage au quartier avec une ouverture visuelle sur la zone du Champ de Mars, côté Belfort.
Le « projet de l’Arsot », c’est aussi des reconstructions qui sont sorties de terre avec, en juin 2008, l’inauguration du 26 rue Miellet, le petit immeuble jaune de 9 logements construit par Territoire Habitat, situé le long de la route départementale 13. La réhabilitation du bâtiment en « L » (32 logements), situé juste à côté, a été effectuées.
Demain, le projet « ANRU », ce sera encore deux immeubles (de 32 et 40 logements) qui disparaîtront, des reconstructions de petits collectifs et de pavillons au coeur du quartier par Territoire Habitat et à l’Est par la Foncière du Logement, avec un objectif : la diversification de l’habitat dans le quartier. Ce sera également la poursuite des aménagements des espaces extérieurs réalisés sous maîtrise d’ouvrage communale.

En bref !... le projet de l’Arsot :
- C’est un dossier complexe qui demande aux élus et au personnel administratif et technique un travail lourd et prenant.
- C’est une multitude de réunions entre partenaires de tous horizons : Commune, Grand Belfort, Territoire Habitat, DDEA, Cabinets d’Études, SODEB, Foncière du Logement…
- C’est un projet extrêmement ambitieux puisqu’il s’agit en moins de 10 ans, de faire de l’Arsot un quartier avec une identité positive, et un habitat mixte (logement social construit par Territoire Habitat et autre construit par La Foncière du Logement).
- Au final, c’est la preuve que la volonté de changer les choses peut être assez forte pour l’emporter sur des immobilismes archaïques.

 

Albums photos :

 

RÉUNION PUBLIQUE GANGHOFFER 2019

Grignotage 6 rue Renoir - Août 2019 Démolition GANGHOFFER Juin 2019